Se connecter

Témoignage de celine3110

Posté le : 09/05/2011 à 13:23. Vu 18102 fois. 1074 mots

Bonjour à tous,

Je m'appelle Céline et j'ai 27 ans. Je commence à connaître par coeur ce kyste-pilonidal car j'en suis à ma troisième opération.

La première a eu lieu il y a 10 ans, j'avais alors 17 ans.Je ne savais pas vraiment ce qui se passait si ce n'est que j'avais très mal parfois lorsque je m'asseyais ou que je me baladais en vélo.
Un jour, n'y tenant plus, j'ai demandé à ma mère de regarder si elle voyait quelque chose de particulier... On a alors pensé à un furoncle, c'était tout rouge et enflé mais il n'y avait pas vraiment de pointe qu'on aurait pu percer. J'ai donc désinfecté tout ça en me disant que ça allait passer...

Sauf que quelques jours plus tard, j'ai senti comme un liquide qui s'échappait du dit "bouton". J'ai de suite regardé ce qui se passait et là grosse surprise et profond dégoût. Du pus et du sang ainsi qu'une odeur nauséabonde sortait du bouton. Un petit trou s'était formé un peu plus bas qui permettait au "liquide" de sortir.
j'ai pris des compresses, de la bétadine et ai aidé tout ça à sortir (âmes sensibles s'abstenir...)

J'ai été aussitôt soulagée, plus de douleur, rien du tout... sauf que quelques mois plus tard, la douleur a commencé à revenir.
Je suis alors allée voir mon médecin , qui a de suite détecté ce fameux "kyste pilonidal" et m'a dirigée vers le chirurgien.

L'opération a eu lieu rapidement et j'ai été choquée de savoir que la plaie ne serait pas refermée et que des longs soins avec mèches m'attendaient.

Je ne pourrai pas être très précise pour la démarche de cette première opération car cela commence à remonter, par contre je me souviens des soins. L'infirmière passait tous les jours à la maison, j'avais des kits stériles avec pinces, compresses. Dans un premier temps,l'infirmière nettoie la plaie en versant de la betadine dans le trou et tamponne avec une compresse, puis elle met la mèche qui "bouche" le trou, la plaie était tellement importante (environ 10 cm de profondeur), elle mettait également des compresses à l'intérieur. Tout cela a duré 3 mois environ, j'ai eu la chance de cicatriser rapidement. Ces soins étaient très douloureux mais le reste du temps ça allait. Juste pas de douche, ce qui était difficile car j'avais profité des vacances d'été pour me faire opérer et pas de dodo sur le dos...

Au début, je tiens à signaler que malgré la cicatrisation et la fin des soins, la plaie se rouvrait légérement de temps en temps car la peau était très fine à cet endroit mais rien de bien méchant.

Une récidive est apparue 2 ans plus tard et re...

Depuis plus rien, jusqu'en septembre dernier!!!

Je pensais vraiment avoir été débarrassée de ce truc mais je sentais bien que la douleur revenait...j'avais de nouveau du mal à m'asseoir par périodes et la douleur revenait de temps en temps.
Je me doutais que ça revenait mais je n'avais rien au niveau de ma cicatrice. Mon mari regardait de temps en temps mais rien alors que je ne parvenais même plus à dormir sur le dos!

J'ai donc mis un système de croix sur le calendrier quand j'avais mal. La douleur revenait de plus en plus fréquemment et durait environ 8 jours chaque mois. En Mars dernier, alors que je voyais cette fois-ci une grosseur sur ma cicatrice, je me suis fais une raison et suis retournée voir mon médecin qui n'a fait que constater une récidive!!! ENCORE!!! et exactement au même endroit, pourtant le chirurgien avait "creusé" encore plus profondément lors de la deuxième intervention pour qu'il n'y ait plus récidive...

J'ai donc subi une troisième intervention le 26 Avril dernier (étant dans l'enseignement,j'ai profité des vacances scolaires)...

Le chirurgien (toujours le même qui me reconnaît maintenant^^), m'a dit que je devrais penser à l'épilation au laser car il ne comprend pas que ça revienne tout le temps, je ne suis pourtant pas très poilue^^
Je suis entrée à la clinique à 9h le 26 avril, je devais être à jeun, il m'a fait une prise de sang en arrivant, j'avais pris une douche betadinée la veille et le matin. Ensuite, installation dans la chambre, questionnaire habituel, remise de la tenue de bloc branchement de la perf et attente interminable, on m'a opérée à 16h, suis remontée dans ma chambre vers 18h le temps du réveil.

J'ai été surprise de n'éprouver aucune douleur et ai de suite pensé que l'ouverture devait être moins importante que lors des deux premières interventions.

Une nuit agitée s'en est suivie, réveil environ toutes les trois heures par les infirmières pour la tension...

Le chirurgien est passé le lendemain matin et m'a confirmé ma première impression, le kyste était moins important (5 cm de longueur sur 7 de profondeur).
Depuis, tout se passe plutôt bien, pas de vive douleur, juste un peu douloureux lorsque je suis assise, je ne peux pas conduire ou dormir sur le dos mais ça va.

Les soins n'ont plus rien à voir et ont bien évolués depuis 10 ans, toujours le même lavage à la bétadine mais la mèche est un bonheur(seasorb) et devient toute humide ce qui ne fait pas mal du tout lors du retrait. Ce qui fait le plus mal en fait, c'est le nettoyage à la compresse bétadinée mais ça va c'est supportable.
En plus les pansements sont absolument géniaux ( biatain sacrum) et épousent parfaitement le bobo, ils ont des coussinets intégrés, genre un cuissard de cycliste et sont très confortables. Ce qui évite d'avoir des fesses rebondies comme avec les pansements americains...^^

Je suis en arrêt de travail depuis 15 jours et assignée à la maison puisque malgré mes horaires de sortie, je ne peux pas utiliser la voiture, mais la cicatrisation se déroule pour le moment très bien, ça "bourgeonne" comme dit mon infirmière, c'est une blague entre nous mais mon "éco-système" se porte bien; Je retourne voir le chirurgien le 27 et je vous tiendrai au courant.

J'éspère que mon témoignage servira à d'autres...

Site fait en 2009.
Les choses que je dis ne sont peut-être pas toutes vraies, pour m'en parler écrivez-moi.
Rapha@kyste-pilonidal.fr