Se connecter

Témoignage de Zouki

Posté le : 15/06/2010 à 11:29. Modifié le : 20/07/2010 à 22:00. Vu 8893 fois. 1042 mots

Bonjour à tous, je suis une jeune femme de 23 ans et je viens vous faire part de mon expérience de kysteuse...

Au début du mois de mai 2007 j'ai constaté que j'avais une boule douloureuse dans le pli inter-fessier, j'ai cru à un furoncle et j'ai demandé à ma maman de regarder, elle a cru à la même chose que moi et a appliqué une pommade pour faire murir les furoncles sur la boule.

Le lendemain, c'était pire, je ne savais pas marcher ni m'asseoir ni me coucher et l'invité surprise avait triplé de volume...

Mes parents travaillant ensemble dans la même clinique, m'ont directement intercalée pour qu'une collègue dermatologue me voit : elle a conclu à un furoncle aussi puis m'a demandé si elle pouvait écarter mes fesses :
- tant qu'à faire je suis déjà en position peu flatteuse, vous gênez surtout pas ... que je lui ai répondu,
- houlala mais ce n'est pas un furoncle ma jolie, c'est un kyste pilonidal, vous descendez tout de suite en chirurgie digestive.

Sur le coup j'ai pas compris pourquoi "chirurgie digestive", ni ce qu'était un kyste pilonidal et puis j'ai vu la tête de ma mère et je me suis dit que ça devait être tout sauf simple. On est descendu et la chirurgienne nous a reçu. Elle m'a expliqué ce que c'était et qu'il fallait opérer 15 jours plus tard et en attendant, j'ai dû prendre des antibiotiques.

Je suis rentrée le 17 mai 2007 et ai été opéré le 18 d'un kyste qui devait avoir la taille d'une balle de ping-pong mais qui en fait m'a laissé un trou de 10 x 7 x 10 cm, mon mari aurait pu y mettre son poing.

J'ai très mal vécu cette période parce que j'ai voulu passer mes examens malgré la douleur et parce que la période de cicatrisation n'a pas pris les 2 mois annoncés mais bien 7 mois. J'ai vraiment cru que c'était fini car on m'avait dit que les chances de récidive étaient très minces en pratiquant une exérèse à ciel ouvert mais...

Le jour de mon mariage (30 août 2008) je me suis rendu compte en me séchant après ma douche de la présence de sang à cet endroit-là... J'ai hurlé après mon père déjà stressé par les évènements et lui ai montré, il m'a dit que la cicatrice s'était réouverte de 1 cm de diamètre sur environ 5 mm de profondeur.
J'ai attendu quelques jours et ça s'est refermé, je n'y ai plus jamais repensé jusqu'en mars de cette année mais je pressentais tout au fond de moi qu'il était de retour et... je n'ai pas consulté de médecin, je n'ai rien dit.

Mon mari a fini par le remarquer et m'a prié de téléphoner à ma chirurgienne; je l'ai appelé le 7 mai elle m'a dit qu'elle n'était pas présente mais de me rendre sans tarder au service des urgences. Ces crétins ont fait un frottis et m'ont renvoyé chez moi en disant que ce n'était rien qu'il finirait par se refermer sans soins ni rien.

Le jeudi 13 mai j'ai dû retourner aux urgences, j'avais assisté à une communion et être assise sur une chaise à l'église avait été un supplice. Aux urgences le même médecin qui m'avait renvoyé chez moi n'en revenait pas quand il a vu l'abcès qui s'était formé en 6 jours : un oeuf! Une chirurgienne de garde est venue voir et m'a demandé de revenir le lendemain matin pour commencer les drainages par mèches.

Les pansements ont été réalisés du vendredi 14 mai au mercredi 19 mai, jour où ma chirurgienne était là et quand elle a vu ça, elle m'a dit qu'il n'y avait pas le choix il faut réouvrir!

Quand j'ai annoncé ça à ma chef de service, sa réponse a été la suivante : si tu te fais opérer, on te vire!

Je n'ai pas eu le choix que de me faire opérer et elle a tenu parole, j'ai été licenciée.

Demain je rentre à la clinique pour une période de 4 jours afin de retirer le monstre. Je vous donnerai des nouvelles.

Si l'un d'entre vous le souhaite, n'hésitez pas à demander mon adresse mail au créateur du site.

Courage à tous, je sais que ce n'est pas facile surtout que cette saloperie a de solides répercussions sur ma vie quotidienne et a engendré le stress de perdre mon boulot...

Edit du 21/06/10

Chers tous,

je viens juste de rentrer de la clinique et je suis assise... sur les WC... le seul endroit où je n'ai pas mal! L'opération s'est bien passée mais le trou est horriblement grand... et cette fois-ci je crève de mal! J'aurais dû sortir vendredi mais j'ai dû rester et quand le médecin est passé aujourd'hui il voulait que je reste encore mais j'ai été claire sur mon intention de rentrer et sur le fait que j'ai une infirmière à domicile. Le problème, c'est que les côtés de la plaie bourgeonnent bien et cicatrisent mais pas le fond, ça ne réagit pas... J'en saurais plus jeudi au moment de la consult.

Je tiens à dire que ma douleur est tellement grande et handicapante que je regrette de m'être faite réopérée, j'ai perdu mon boulot et j'ai besoin d'être aidée pour tout moi qui à la base suis super indépendante.

Je reviendrai jeudi pour vous dire ce que m'a dit la chir.

En attendant, je souhaite bon courage à tous les malheureux(ses) dans mon cas :'(


Chers tous,

voici un peu plus d'un mois que j'ai été opérée et je viens vous donner des nouvelles...

J'ai dû me rendre en consultation toutes les semaines depuis mon opération et j'ai dû supplier ma chirurgienne pour pouvoir utiliser l'aquacel. C'est magique ce truc, j'adore! Je peux enfin remettre des pantalons blancs héhé.

Je n'ai plus aucune douleur et le monstre se referme peu à peu.

Courage à tous ceux qui doivent encore passer par là et aussi à ceux qui sont en plein dedans... comme moi^^

Site fait en 2009.
Les choses que je dis ne sont peut-être pas toutes vraies, pour m'en parler écrivez-moi.
Rapha@kyste-pilonidal.fr