Se connecter

Témoignage de 31octobre

Posté le : 22/12/2011 à 16:10. Vu 3469 fois. 590 mots

Bonjour, je m'appelle Aurélie, j'ai 19ans, mesure 1m60 pour 58kg.
Je ne sais pas si mon léger surpoids y est pour quelque chose mais il y a un an après avoir fait retiré mon plâtre à la jambe (c'est ce qu'on appel avoir de la chance) une boule sous la peau de pus et atrocement douloureuse fait son apparition.
Comme je suis interne j'en parle avec ma copine de chambre que je connaissais depuis un peut plus de 3 ans de m'aider à percer ce "bouton".
Un an plus tard il réaparait, mais en stage cette fois-ci et le problème c'est que mes stages ne sont pas de tout repos j'étudie l’élevage équin. 3 jours de douleur intense passèrent et jusque là une seule chose avait réussi a m'anesthésier: la vodka.=)
le jeudi (4ème jour) dans l'incapacité de me relever j'appelle donc mon colocataire et sa petite amie pour qu'ils m'aident à me lever et m'habiller.
Je vais donc voir la femme de mon maître de stage qui me prend un rendez vous chez le généraliste le plus proche qui refuse de toucher à mes "fesses" et appelle devant moi la clinique de Poitiers.
L'après midi je devais aller consulter, personne ne m’ausculta, on me donna juste un anti-douleur plus qu’efficace et on me prit rendez vous pour le lendemain matin.
Je devais venir a jeun, arrivée à la clinique je vis le chirurgien qui ouvra mon abcès à vif avec un scalpel, j'ai cru qu'il m'ouvrait sur 15cm!! Il programma donc l'opération pour le lundi qui suivi. l’après midi, j'avais rendez vous chez l’anesthésiste.
J'eu mal tout le week end et je ne savais plus dans quelle position dormir.
lundi, 7h00:arrivée au service ambulatoire de la clinique
09h00: on me donne un calmant
10h00: je regarde la télé
10h30: mon père que je n'avais pas vu depuis 3semaines vient me voir
11h00: on me demande de retirer mon piercing a la langue
11h10: on m’emmène au bloc. il fait froid je vois les gens sortir sous assistance respiratoire, j'ai peur, les infirmiers viennent me voir, l'anesthésiste vient me perfuser le poignet, je rentre au bloc, on me pique je compte jusqu’à 39 (j'ai pas réussi a dire 40).

En salle de réveil tout ce passe bien, j'avais qu'une hâte: remettre mon piercing et savoir combien j'avis passer de temps au bloc (45min).
Le soir ma tension est à 8, on m’empêche de retourner chez mon maître de stage. Heureusement le lendemain à 12h00 j'étais de retour.
Pour marcher je rampais et pour monter des marches je m’agrippais à tout ce que je pouvais. Et ça pendant 2 semaines.
La semaine suivante je retournais en cours toujours avec des soins quotidiens. Mon trou après opération ne faisait que 3cm de profondeur, 3cm de largeur et 6cm de longueur. aujourd'hui nous sommes le 22 décembre 2011 c'est à dire, presque 2 mois après l'opération et j'ai de nouveau atrocement mal, je n'ai pas cicatrisé, je dois passer mon bac cette année et j'ai 3 épreuves pratique; sachant que l'an passé j'ai été beaucoup en arrêt à cause de mon pieds cassé et que cette année je me suis fait opéré: je ne pense pas avoir mon bac.
Si je l'ai c'est que j'ai "le cul bordé" de nouille même si pour l'instant il est enrubanné de pansements!!

Bises a tous (sur les fesses) =)

Site fait en 2009.
Les choses que je dis ne sont peut-être pas toutes vraies, pour m'en parler écrivez-moi.
Rapha@kyste-pilonidal.fr